En partenariat avec &

2ème édition de la tribune des COMPAD

------------------------------------

JUMIA Côte d’Ivoire optimiste sur l’avenir du e-commerce


Abidjan 22 Avril 2015 – Le 18 avril dernier, lors de la seconde édition de la tribune des COMPAD, Francis Dufay, Directeur Général de JUMIA Côte d’Ivoire a réjoui l’audience d’un exposé magistral sur le thème «e-Commerce : quel impact dans le développement socio-économique d’un pays ?».


C’est un peu plus d’une cinquantaine de personnes qui étaient présentes le Samedi 18 Avril 2015 à la maison de la presse à Abidjan-Plateau pour prendre part à la seconde édition de la tribune des Communicateurs pour la Paix et le Développement. Représentants d’institutions et de ministères, Membres de la presse locale et internationale, étudiants,… tous sont sortis satisfaits des deux heures d’échanges sans ambages avec le Directeur Général du leader du e-commerce en Côte d’Ivoire.


Avant l’intervention du conférencier, l’assistance a eu droit à une démonstration illustrant la simplicité du processus d’achat sur www.jumia.ci . Ensuite pendant un peu moins de 25 minutes, Francis Dufay a su tenir en haleine son audience grâce à une présentation aussi concise qu’informative. L’ancien consultant de McKinsey & compagnie s’est efforcé d’offrir une vision aussi large que possible bien au-delà de l’expérience de son entreprise, citant très souvent Alibaba en Chine ou Amazon aux Etats-Unis.


En substance, il ressort de cette plénière que le commerce en ligne est un secteur aux facettes multiples pas toujours perceptibles par le grand public. Sa fonction première est la mise en relation d’un grand nombre d’acheteurs et de vendeurs en englobant biens physiques et services destinés à des particuliers (B2C) ou à des entreprises (B2B). Ce nouvel écosystème intégré ainsi créé, impacte forcément l’économie et la vie sociale d’un pays. Les impacts à court-terme tels que l’augmentation du choix, de l’accessibilité aux produits et surtout du pouvoir d’achat des consommateurs par la fluidification du marché, la promotion de la concurrence et la réduction de la fracture géographique engendrent la baisse des prix et la réduction de certains monopoles. Cependant, plusieurs impacts ne se manifesteront que sur le long terme ; ce sont la création de nouveaux emplois qualifiés, le développement de l’économie numérique grâce à l’effet d’entrainement ainsi que, le développement de réseaux avancés de logistiques et de paiements dématérialisés.


L’installation de JUMIA en Côte d’Ivoire a favorisé l’évolution de l’écosystème logistique (indispensable pour la livraison de plusieurs centaines de colis tous les jours à travers le pays) mais également des habitudes de consommation, puisque ce sont désormais 500 000 personnes qui visitent mensuellement le site à la recherche de bonnes affaires. En termes d’emplois créés, la startup est passée en un an de 50 à près de 300 employés dont la moyenne d’âge n’excède pas 30 ans. JUMIA est confiant en l’avenir du commerce électronique en Côte d’Ivoire. La jeune entreprise est confortée par les indicateurs de croissance forts de même que par les efforts consentis par le ministère la Poste et des TIC notamment pour la vulgarisation de l’accès à internet.


Au titre des difficultés majeures, le conférencier a souligné la criticité du facteur confiance dans la relation avec le client. Il a également rassuré l’audience, face aux interrogations sur l’authenticité des produits listés et les prix perçus trop bas. Francis Dufay a affirmé qu’aucun produit contrefait n’a sa place sur JUMIA. Les prix "abordables" sont le fruit d’habiles négociations et d’excellentes relations avec les marques ou leurs représentants.


La conférence qui a vu la participation appréciée des ministères du Commerce, de la Poste et des TIC, de la Communication et de l’ambassade du Maroc s’est terminée par la signature du livre d’or des COMPAD, suivie d’un cocktail servi dans les jardins de la Maison De la Presse.


L’association COMPAD créée en 2013 s’est donné pour mission d’éveiller les consciences des populations en jouant un rôle de catalyseur pour l’essor du développement socio-économique de la Côte d’Ivoire.